Focus sur l’artisanat laotien : tisser la soie avec Ock Pop Tok

L’artisanat est un élément majeur de la culture d’un pays. Il est lié à son histoire, à ses habitants et à son patrimoine. Le territoire du Laos est encore en grande partie rural. De ce fait, de nombreux objets sont encore fabriqués manuellement par les locaux. Paniers en bambou, écharpes en soie, papier de mûrier sont quelques exemples de ces traditions ancestrales très riches. Comment ces objets sont-ils fabriqués ? Comment est-ce lié à leur vie quotidienne ? Comment cette connaissance est-elle transmise ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre. Comme ce n’est pas notre domaine de prédilection, nous avons demandé l’aide d’experts.

Dans cet article, nous nous concentrons sur le tissage avec Rachna et Sengchan de « Ock Pop Tok ». Bonne lecture !



Sabaidee Rachna & Sengchan. Pouvez-vous présenter ce qu’est Ock Pop Tok en quelques mots ? Et qu’est-ce que le Living Crafts Center ?


Ock Pop Tok est une entreprise sociale artisanale pionnière qui produit des textiles et des objets d'artisanat faits à la main. Nous proposons aux visiteurs des expériences culturelles enrichissantes. Opérant sur une plateforme de commerce équitable, nous travaillons directement avec des tisserands et des artisans, ici à Luang Prabang et dans des villages du Laos.


Ock Pop Tok signifie "l’est rencontre l’ouest". Allier les savoir-faire traditionnels à des designs et des couleurs modernes est au centre de notre travail. Les deux fondatrices et amies : Veomanee Duongdala tisserande lao et Joanna Smith photographe anglaise, . font partie de la communauté de la ville de Luang Prabang depuis 2000. Notre leitmotiv : une entreprise créée par des femmes, dirigée par des femmes, pour les femmes du Laos.



Le Living Crafts Center est notre centre d’apprentissage créatif situé sur les rives du Mékong. Il comprend un atelier de tissage, un café restaurant ainsi qu'un magasin. Nous proposons également des cours pratiques sur le tissage de la soie et du coton, le tressage du bambou, les teintures naturelles et le batik Hmong.


Nous croyons que tout comme nous pouvons découvrir une culture grâce à sa nourriture, il est tout aussi passionnant de la découvrir par le biais des textiles. Le Living Crafts Center a été inspiré par cette idée. Ici, vous pouvez tout faire : apprendre à tisser, rencontrer nos tisserands, déguster notre cuisine fusion laotienne saine aux produits locaux, faire une visite gratuite du studio et des jardins, savourer le temps qui passe perché dans une cabane dans les arbres et regarder se dérouler la vie du Mékong - oui tout cela fait bien partie du style de vie de Luang Prabang !



Pouvez-vous nous en dire plus sur le tissage au Laos ?


Quels objets pouvez-vous créer en tissant de la soie ?

La soie est rare et prend beaucoup de temps à fabriquer, en particulier quand elle est faite à la main. C’est pourquoi nous ne l’utilisons que pour des vêtements de cérémonie spéciaux. Autrefois, la soie était réservée à la confection de « sinh », de jupe traditionnelle utilisée pour les mariages ou de décoration de temples. Soigneusement entretenus, les textiles de soie tissés à la main peuvent durer des décennies et ont souvent été transmis comme des objets de famille. Chez Ock Pop Tok, nous utilisons des soies brutes, tissées à la main, pour tisser des sinh, des écharpes, des décorations murales et des couvertures de cérémonie traditionnelles.



Avant de tisser, il faut obtenir la soie. Pouvez-vous nous en dire davantage sur ce procédé ?


Pour obtenir de la soie, vous avez d’abord besoin de vers. Au tout début, vous avez un œuf. Une fois que le ver en sort, il se nourrit de grandes quantités de feuilles de mûrier et devient très gras. Ensuite, il crée un cocon d'un fil continu. Une fois le cocon terminé, il faut environ 3 à 4 jours pour qu’il se transforme en papillon de nuit. Le papillon ouvre le cocon, s'envole, trouve un partenaire et produit à son tour des œufs. Pour obtenir la soie, nous prenons un cocon avant que le ver ne le quitte, le faisons cuire et en retirons ce long fil de soie. Il est ensuite lavé et filé à la main pour obtenir la fibre nécessaire au tissage.


Nous achetons notre soie brute auprès des producteurs locaux de vers à soie du nord du Laos, mais aussi de Thaïlande et du Vietnam. Selon le climat où le ver est élevé, la fibre sera différente, à la fois en texture et en couleur. Les fibres jaunes proviennent des régions chaudes, tandis que les blanches sont liées à un climat plus froid.


Chaque cocon a 3 couches de soie différentes. L'extérieure est épaisse, nous l'utilisons pour les écharpes chaudes. Celle du milieu de meilleure qualité convient parfaitement aux jupes longues traditionnelles ou sinh. Enfin, l’intérieure est la plus précieuse. Nous le sélectionnons pour les couvertures et écharpes de cérémonie.



Quelle est la méthode pour tisser la soie ? Quels sont les outils particuliers ?


Une fois que vous avez la soie brute du cocon, vous devez la teindre. Pour cela, nous le trempons dans de l'eau avec des pigments naturels. Mais nous devons également fixer les couleurs afin qu’elles ne disparaissent pas lorsque vous lavez votre foulard ou votre sinh.

C’est pourquoi nous utilisons un fixant, également naturel. Pour chaque couleur, il existe une combinaison d'un pigment et d'un fixant. Par exemple, pour un certain jaune, nous utilisons le jacquier pour la couleur et la pierre d’Alun comme pour fixer.




Une fois que la fibre de soie est teinte, elle est prête pour le tissage. Il est temps d’aller au métier à tisser. Il existe 4 techniques principales pour créer des motifs. Évidemment, plus les motifs sont simples plus le tissage est rapide. Pour vous donner une idée, un sinh prend environ 2 semaines et un foulard 1 semaine. La matière la plus complexe à créer est la couverture de mariage traditionnelle Tai Deng utilisant une technique spécifique. Le maître tisserand ne progressera que de 10 cm par jour !





Est-ce que le tissage de la soie est spécifique à une région du Laos ? Quelles sont les particularités de chaque groupe ethnique ?

Le tissage n'est pas spécifique à un certain groupe ethnique. Cependant, chaque tribu a sa propre manière de teindre et de tisser. Par exemple, les Hmongs utilisent des pots en bois pour faire tremper leur soie, alors que les Tai Lue utilisent des pots en terre cuite. De plus, les Hmong utilisent uniquement du chanvre, pas de la soie.

Les thèmes représentés sont également très différents d'une ethnie à l'autre. Oiseaux, éléphants, papillons, ils ont tous une signification en fonction de l'ethnie qui les porte. Par exemple, les serpents dragons bouddhistes, appelés « naga », sont un symbole de protection pour la tribu Tai Lue.




Comment cet art est-il transmis de génération en génération ?

Comme pour beaucoup d’artisanats, cet art est transmis oralement des aînés aux jeunes. Pour être plus précis, la mère apprend à sa fille comment tisser. Traditionnellement, seules les femmes tissent. Elles commencent à apprendre vers 7 ou 10 ans. Et elles maîtrisent la technique qu’à 12 ou 15 ans, ce qui signifie qu'il faut environ 5 ans pour apprendre.


Il y a une histoire intéressante que je veux vous raconter. Dans le nord du Laos, les ethnies Tai Daeng sont les maîtres du tissage de la soie. Traditionnellement, lorsqu'un mariage a lieu, la future mariée doit tisser les vêtements de cérémonie. La confection du costume, du sinh, du foulard traditionnel et de la couverture de mariage peut lui prendre jusqu'à 6 mois. Ils ne peuvent pas se marier avant qu’elle ait tout achevé. Le marié peut utiliser cette période pour construire sa future maison 😊



Avez-vous constaté un regain d’intérêt des touristes pour l’artisanat durant ces dernières années ?

Je pense que les touristes sont toujours intéressés pour soutenir les entreprises locales et participer à des expériences culturelles significatives. Il semble que les visiteurs soient généralement plus curieux des objets faits main, à faible impact écologique. À cet égard, les voyageurs recherchent des objets d'artisanat, des artistes et des créations, que ce soit dans l'alimentation, les textiles ou les arts du spectacle. De plus, ils veulent conserver un souvenir de leur voyage, quelque chose qui reflète la culture de l'endroit où ils sont allés. L'artisanat est un moyen idéal de soutenir les locaux tout en rentrant chez soi avec un souvenir significatif.



Quelles activités proposez-vous pour partager cette connaissance ?

Nous proposons une visite gratuite qui explique le cycle de vie des textiles - des vers à soie au coton, en passant par tout le processus de fabrication artisanale qui permet de créer une belle pièce tissée.


Les voyageurs peuvent s'inscrire à des cours de travaux manuels allant de 2 heures, 1/2 journée ou à la journée.


Chaque cours est encadré par un guide anglophone et un maître artisan. En plus d'apprendre le métier, vous vous liez d'amitié avec vos guides et découvrez leur vie et leurs expériences !




Le Silk Road Café est aussi un endroit particulièrement agréable au bord de la rivière et idéal pour découvrir notre cuisine, inspirée des cultures et des ingrédients de Silk Road.


Les textiles lao sont le moyen de transmettre les histoires et les contes populaires de la culture lao. Arrêtez-vous à notre magasin du Living Crafts Centre ou à nos deux magasins en ville. Nous vous raconterons les mythes et légendes fascinants tissés dans les textiles lao.




Nous voudrions remercier Rachna & Sengchan d’Ock Pop Tok pour tous ces détails. C’est tellement agréable d’entendre une experte parler de ce qu’elle aime. Vous pouvez suivre leurs actions sur facebook, instagram et les contacter par email contact@ockpoptok.com. Nous espérons que, grâce à cet article, vous avez beaucoup appris sur ce type d’artisanat. Et si vous êtes intéressé par la poterie, le tissage du bambou ou la fabrication du papier de mûrier, lisez nos articles ! De plus, si vous souhaitez que nous organisions votre voyage au Laos et vous fassions découvrir la culture locale, n'hésitez pas à nous contacter. À bientôt !




#metieratisser #tissage #soie #artisanat #artisan #tisserand #ockpoptok #textile #silkraodcafe #culturelao #luangprabang #tradition #laos

test logo 2.png

" La qualité nous rend différents "

TripAdvisor Offroad Laos Aventures

© 2020 Offroad Laos Adventures Co., Ltd. | ORLA Tours

Société au capital de 300.000 Dollars, immatriculée au Registre du Commerce de Luang Prabang sous le numéro N/060-00001222.

© images et documents sont protégés par le droit d'auteur et sont la propriété  de Off Road Laos Adventures Co., Ltd.

  • TripAdvisor, orla tours, voyage au laos
  • Facebook
  • Flickr
  • YouTube
  • Instagram
  • LinkedIn

VOYAGEZ ÉQUITABLE

Nous reversons 10€

par voyageur à l'association

Enfants du Laos