La tribu Akha, ethnie mystérieuse du Nord du Laos

Updated: Jun 18, 2020

De nombreuses ethnies peuplent encore aujourd’hui le Laos, telles que les Hmongs, les Yaos ou les Akhas. Ces "Lao-soung" (Lao d’en haut) vivent dans de petits villages, souvent en marge de la société moderne et en autarcie sur les hauteurs des montagnes.


Dans cet article, nous allons nous intéresser à la tribu Akha, la plus mystérieuse et la moins connue d’entre elles




Quelles sont les origines de l’ethnie Akha ?


Le peuple Akha appartient au groupe ethnique « Lao soung », qui regroupe les ethnies vivant sur les hauteurs des montagnes. Il est originaire du Sud-Ouest de la Chine, plus précisément de la région du Yunnan. L'histoire de cette tribu est assez vague car leur langue, appartenant à la famille tibéto-birmane, est uniquement orale. Les textes retrouvés proviennent donc de missionnaires étrangers ayant partagé leur quotidien.


Ces écrits nous permettent de savoir que les Akhas ont commencé leur migration en Birmanie. Ensuite, ils se sont dirigés vers le nord de la Thaïlande, l’extrême nord du Laos, et sont allés jusqu’au nord-ouest du Vietnam, pour fuir la guerre civile qui sévissait alors en Birmanie au début du XIXème siècle.


On recense aujourd’hui près de 400 000 membres des différentes tribus Akhas, dont 80 000 vivraient au Laos. La stagnation de ce chiffre depuis plusieurs décennies s’explique par le retrait de ce peuple dans les montagnes, et leur hermétisme aux avancées de la médecine.


Où vivent les tribus Akhas aujourd’hui ?


Peuple semi-nomade, ils vivent traditionnellement en altitude dans des zones montagneuses, et déplacent leur village tous les 10 ans environ à la recherche de sols plus fertiles. Ils pratiquent l’agriculture itinérante sur brûlis, ce qui les oblige à chercher régulièrement de nouvelles terres.


Ils ont su conserver et protéger leurs coutumes ancestrales à travers les siècles, et vivent en marge des zones urbaines. Attachés à leur identité et à leur mode de vie, peu de leurs villages ont accès à l’eau courante et à l’électricité.




Quelles sont les différentes activités du peuple Akha ?

Ce peuple est l’un des plus isolés que l’on puisse trouver en Asie du sud-est. Traditionnellement, ils cultivaient du pavot, ainsi que du riz, élément principal de leur alimentation. Depuis l’interdiction par décret gouvernemental de cultiver du pavot au Laos, les tribus Akhas se sont adaptées et ont su trouver de nouvelles sources de revenus.

Ils cultivent aujourd’hui divers légumes destinés à la vente comme le piment ou le soja, en plus du riz. Ils pratiquent également l’élevage pour leur consommation personnelle ainsi que pour la revente notamment de buffles, porcs, poules et autres volailles.


Adeptes de l'artisanat, les femmes fabriquent, tissent et brodent de magnifiques parures de costumes qu'elles commercent sur les marchés locaux. Lors de votre voyage chez les Akhas, vous aurez l'occasion d'acheter de beaux souvenirs à offrir à vos proches.




Quelles sont les coutumes et traditions des tribus Akhas ?


L'ethnie Akha est de croyance animiste, ils croient aux esprits bons et mauvais, qui animent les éléments de la nature tels que forêts et cours d’eau. Ils accordent également une importance considérable à leurs ancêtres et sont capables de réciter de mémoire leur arbre généalogique sur 50 à 60 générations.


Les Akhas vivent traditionnellement en autonomie et profitent des ressources que leur offre la nature. De par leur croyance animiste, ils vouent un culte aux « esprits de la forêt », qui leur donne de quoi se nourrir. Ainsi, la cueillette, activité exclusivement réservée aux femmes, de graines, fruits, et herbes médicinales fait partie de leur quotidien. Elles ramassent aussi des œufs d'animaux sauvages et tous types d'insectes. Les hommes, quant à eux, pratiquent la chasse. Depuis quelques années, cette activité se développe car les arbalètes utilisées traditionnellement sont petit à petit remplacées par de chasse plus efficaces. Enfin, hommes et femmes pêchent dans les cours d’eaux environnant leurs villages afin de compléter leur alimentation.


Autrefois en marge totale de la société, de nos jours ils commencent à ouvrir leurs villages à l’éco-tourisme, afin de diversifier leurs sources de revenus. C’est notamment le cas en Thaïlande mais où ces pratiques sont parfois adaptées aux touristes de masse. Ce peuple davantage préservé au Laos, rencontre moins de voyageurs, ce qui renforce l’intensité des échanges interculturels. Certains villages commencent même à envoyer leurs habitants travailler à la ville.












Deux éléments caractérisent les villages Akhas : une porte en bois et une balançoire cérémonielle.


La porte en bois appelée « portail aux esprits », située à l’entrée des villages, est le plus souvent faite de bambou. Son rôle spirituel est de protéger les villageois qui sortent du village, des maladies, des animaux sauvages, des mauvais esprits, et plus globalement du malheur. Ce petit édifice attire donc les bons esprits et repousse les mauvais. Il marque traditionnellement la séparation entre l’intérieur du village, réservé aux êtres humains et aux animaux domestiques, et l’extérieur, royaume des esprits. Ce portail est généralement orné de sculptures représentant des personnages féminins et masculins.


Ces décorations se retrouvent aussi sur les toits des maisons Akhas, et servent en seconde mesure de sécuriser et protéger les foyers. Les maisons traditionnelles sont divisées en deux parties : un premier espace destiné aux femmes et enfants, et un second spécifique aux hommes. Les couples dorment dans des lits séparés, et vivent dans des lieux distincts de la maison.

La balançoire est construite quant à elle sur l’un des points les plus élevés du village. Sacrée, elle est utilisée lors d’une cérémonie marquant la fin du travail dans les rizières, pour demander aux esprits la fertilité de leurs terres.


Par respect pour leurs croyances, nous ne vous présenteront pas de photos de leurs balançoire mais vous aurez la joie de découvrir leurs coutumes en contactant notre équipe basée à Luang Prabang pour créer votre voyage sur mesure.




Le costume traditionnel Akha, permet de différe