Voyage aventure au Laos, partir avec une agence locale, circuits sur mesure, ORLA TOURS Luang Prabang

Luang Prabang

Ancienne capitale royale

Cette ville, l’une des plus belles d’Asie, est devenue un point incontournable si vous voyagez au Laos.

Luang Prabang est bien sûr le nom de la ville mais aussi de la province qui s'étend jusque la frontière Vietnamienne. C'est une région du Nord du pays et aux montagnes couvertes de jungle et parsemées de villages. Luang Prabang, la ville, est situé dans un cadre exceptionnel sur une péninsule à l'embouchure du Mékong et de son affluent la rivière Nam Khan. Elle est surplombée par le mont Phousi qui siège en plein centre. La ville s’ouvrant de plus en plus au tourisme, s’est dotée d’un aéroport international. 

Luang Prabang est une ville chargée d’histoire et de spiritualités. Elle fût la capitale royale du Royaume du million d'éléphants (Lan Xang) du 14ème siècle à 1946. Puis elle adopta l’architecture coloniale sous la présence française.

 

Magnifique et la plus riche en monuments religieux du Laos, elle a été classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1995. Les couleurs sont ce que l'on remarque en premier : les tenues safran des moines sortis des temples, les fleurs blanches de frangipaniers et l'or scintillant du toit des temples.​

Lire notre article complet sur Luang Prabang en chiffres

Voyage aventure au Laos, partir avec une agence locale, circuits sur mesure, ORLA TOURS Luang Prabang
Boun Ok Phansa, festival au Laos - ORLA

Découvrez la vidéo du bureau du tourisme de Luang Prabang. présentée par Charly notre co-fondateur

Haut lieu du Bouddhisme

La ville incarne aussi un des symboles forts du bouddhisme en Asie.

Son atmosphère spirituelle et mystique est entretenue par les moines que l’on croise à tout moment ou encore par les cérémonies quotidiennes telles que l’aumône aux bonzes se pratiquant tous les matins. Au lever du soleil, les moines marchent en longues files couleur safran dans la ville encore fraîche, le bol à aumône à la main.

 

Agenouillés devant leur maison, les habitants leur donnent des offrandes (le tak bat), surtout de la nourriture.